Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
dimanche 2 juin 2013

2.6.13
Le sondage annuel de l'EPFZ, publié vendredi et qui scrute l'opinion publique helvétique, met en évidence un soutien accru de la population à l'armée de milice et au service militaire obligatoire.

L'optimisme des Suisses quant à l’avenir de leur pays ne cesse de croître. Les citoyens posent aussi un regard moins sombre sur l’évolution du monde. Leur soutien à l’armée de milice et au service militaire obligatoire a en outre nettement augmenté, relève le sondage annuel de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, publié vendredi.

Cette année, le sondage s'est concentré en particulier sur les mesures visant au maintien de la sécurité intérieure, le service militaire obligatoire, les autres modèles de servir et la compatibilité entre service militaire et vie professionnelle. La part des Suisses favorables à une armée de professionnels a diminué de 6% par rapport à 2012, à 37%, alors que le nombre de partisans d'une armée de milice a augmenté de 4%.

Une armée de volontaires peu soutenue

Tandis qu'en 2012 presque une personne sur deux se déclarait favorable à la suppression du service militaire obligatoire, ils ne sont désormais plus qu’un tiers à soutenir cette mesure. La moitié des citoyens ne font en outre "plutôt pas" ou "pas du tout" confiance à une armée de volontaires, alors qu'ils sont 5% de moins qu'en 2011 à y croire.

ats/rber
Source : RTS et Le Matin