Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
mercredi 14 août 2013

14.8.13
Dans les premières heures des préparatifs de la campagne du NON, les participants aux différents groupes de travail entretenaient une "rogne" de première catégorie contre tout ce que notre Pays compte de socialistes et de verts. Heureusement, des voix sages ont réussi à convaincre le comité interpartis de ne pas écrire sur le couteau du sujet de campagne "GSsA et la Gauche", mais seulement "GSsA", car la Gauche est plus complexe qu'il n'y paraît et tout mettre dans un même panier aurait été complétement faux.
 
Pour preuves: d'abord il y a eu l'exposé de Mme la Conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon (PS) à la Société des Armes Spéciales (SRAS) le 9 novembre 2012; ensuite il y a eu le 24 avril à la maison Dufour à Genève lors de l'assemblée générale de la Société Militaire des Carabiniers Genevois avec Mme La Conseillère d'Etat Michèle Künzler (Les Verts). Deux fois le mauvais parti me direz-vous? Peut-être, mais deux personnalités qui se sont exprimées avec cœur et conviction en revendiquant leur patriotisme.
 
Donc ne jugeons que les partis, leurs stratégies et leurs actions, mais veillons de ne pas juger les personnes à l'emporte pièce.
 
La dernière démonstration nous vient de l'Argovie. Comme le CRDC vous encourage à rafraîchir vos connaissance de l'allemand, vous pourrez lire l'article de la Aargauer Zeitung. Vous y découvrirez que la section PS argovienne a failli refuser l'initiative du GSsA. A 18 contre 16, c'était même très mince.
 
Donc oui, chez les socialistes il y a encore des patriotes et nous leur disons "chapeau", comme avec le Conseiller national vaudois Voruz, quand ils ont le courage, de s'élever contre l'antimilitarisme béat qui règne encore dans leurs rangs. En tout cas pour le camp du NON c'est une nouvelle encourageante.
 

VEG