Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
samedi 31 août 2013

31.8.13
Encore quelques éléments dignes d'intérêt
  • On vous invite à lire l'article d'avenir suisse du 28.08.2013 (en allemand) qui met le doigt sur un élément important, le manque de choix qui découle de la votation du 22 septembre. L'auteur constate en effet que les initiants proposent "eine individualistisch-liberale, expertenorientierte Schweiz" (système helvétique basé sur des experts et un individualisme libéral, ou expert est à comprendre en tant que "professionnel"), alors que les opposants à l'initiative du GSsA n'offrent par leur refus qu'un status quo. Et avenir suisse de souhaiter que l'on oppose le premier modèle (décrit souvent par le CRDC comme libertaire et non libéral) et "eine genossenschaftlich-liberale, republikanische Schweiz (une Suisse républicaine confédéré-libérale) et donc un Etat où tous servent l'intérêt commun. On peut trouver en effet de vrais avantages dans ce dernier modèle aussi prôné par M. Maudet à Genève, mais ça c'est pour la prochaine étape de discussion. Pour le CRDC il s'agit de faire les choses dans l'ordre: d'abord on renvoie le GSsA à ses rêves et ensuite on poursuit la modernisation de notre système.
  • Dans la Berner Zeitung, Jo Lang remet une couche. Le sous-titre nous dit "Der Grüne Josef Lang kämpft seit Beginn seiner politischen Karriere gegen die Militarisierung. Er ist überzeugt davon, dass die Abschaffung der Wehrpflicht Wirtschaft und Staat massive Einsparungen bring". Que Jo Lang ne sache faire que ça? Oui bien sûr. Que la fin de l'obligation de servir entraîne des économies massives pour l'économie et l'Etat et très juste aussi. Mais ce que Jo Lang ne dit pas, c'est que les Suisses se retrouveraient ainsi "à poil". Et à la première pluie ce serait le rhume, la bronchite puis la caisse en bois. Si on est prêts à tout perdre à chaque crise, alors c'est sûr que de se promener tout nus est une superbe idée. Plus riches, mais plus morts! Et la bouche en cœur M Lang nous dit "Eine kleine Freiwilligenmiliz ist schwieriger abzuschaffen als eine grosse Wehrpflichtarmee" (une petite armée de volontaire est plus difficile à éliminer qu'une grosse armée basée sur l'obligation de servir). Est-ce que M. Lang prend à ce point les Suisses pour des idiots? Tout semble le démontrer. Ses futurs électeurs bernois apprécieront, eux auxquels Jo Lang va demander un siège de conseiller national puisque les Zougois ont refusé de le réélire. Eh oui, à trop raconter de bêtises il y a parfois sanction politique !
  • Le débat INFRAROUGE du 4 septembre se prépare. Sur le site de la RTS le lecteur trouvera de très nombreuses contributions citoyennes. Et vous savez quoi. On commence à se sentir mieux à leur lecture. Bien sur il y a encore quelques belles envolées antimilitaristes et libertaires et on voit aussi parfois pointer un peu de lutte des classes (oui, oui, ... encore!), mais dans leur grosse majorité, les interventions ont retrouvé la Terre. OUF ! A parcourir absolument.
VEG