Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
mardi 3 septembre 2013

3.9.13
Nous l'écrivions récemment sur ce site, les Jeunesse communistes suisses s'opposent à l'initiative du GSsA car selon eux, a) seule l'armée de milice peut empêcher la troupe de tirer sur les frères et sœur, b) seule cette armée empêche l'aventurisme à l'étranger voulu par le grand capital, c) et  seule cette organisation permet d'assurer le contrôle démocratique.
 

Le site Red Globe (dont les lecteurs apprécieront le côté internationaliste!) recense tout ce que les pays ont de communiste et socialiste qui semble correspondre aux critère maisons.  Sous la rubrique Suisse, on trouve bien sûr le GSsA. Jusque là pas de surprise. Où cela devient intéressant, c'est quand on y trouve la reproduction d'un article bien suisse provenant de vorwärts - die sozialistische Zeitung. Le lecteur y trouvera en effet un article intéressant qui reprend un de nos arguments : l'initiative du GSsA conduirait à la création d'une armée professionnelle (faudrait-il encore que le peuple accepte de modilier l'article 58, ce qui est loin d'être sûr). Venant des rangs communistes, on apprécie, ....!
 
Si le lecteur va ensuite sur le site du PST / POP il y verra que le Parti Suisse du Travail / Parti Ouvrier et Populaire (PST/POP) dit NON au GSsA. La majorité est courte (cela laisse ensuite à chaque section la liberté de vote), mais en démocratie, n'est-ce pas la majorité qui est importante?
 
Ces prises de position lézardent un peu plus le camp de la gauche, mais le plus intéressant c'est leur fond. A part l'argument "cela pousserait la Suisse dans les bras de l'OTAN" (là on peut encore se retrouver), c'est en fait à cause du dogme antimilitariste. En effet, le PST/POP a peur du oui à l'initiative du GSsA, car il  entraînerait la création d'une armée professionnelle et rendrait impossible leur objectif clé, l'ABOLITION DE L'ARMEE.
 
Nous remercions les communistes de rester fidèles à leurs utopies ...!