Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
samedi 14 septembre 2013

14.9.13
Andreas Gross of Switzerland said that opposition demonstrations held in Russia earlier this year could open a door to healthy political changes. (file photo)Décidément, certains sont inoxydables.... C'est le cas de Andreas Gross qui nous gratifie dans le 24 Heures du 13.09.2013 d'une de ces proses de lutte des classes dont il a le secret. Le GSsA se sent-t-il si près de l'échec qu'il doivent ressortir les vieux costumes de l'armoire et accuser ceux d'en face de n'importe quoi.
 
Car laisser entendre que les opposant sont soutenus par des "spin doctors" est tout simplement faux. Les gens qui ont conçu la campagne sont des miliciens engagés qui ne comptent pas leur heures. Les arguments du NON ont été rédigés dans le cadre d'ateliers auxquels le soussigné a personnellement participé. L'accusation de M. Gross est déplacée, grossière et n'a qu'un but, faire accroire que le camp du NON a besoin de quelqu'un pour l'aider à tordre la réalité pour gagner. Mais jusqu'ici, c'est plutôt le GSsA et ses supports qui ont démontré une propension insistante à jouer avec la vérité. Alors vous pouvez remballer. M. Gross.
 
Dans la longue lignée du "il n'y a pas de menaces justifiant de forcer des gens à servir", M. Gross remet une couche à cette approche irresponsable qui consiste à attendre d'avoir le feu à la maison pour inventer les pompiers. Décidément la grâce de Dieu a touché de nombreuses têtes puisque tant de personnes SAVENT que la guerre et les conflits n'auront plus lieu en Europe. Est-ce qu'ils pourraient aussi me donner le tiercé gagnant ?J'apprécierais infiniment !
 
Et à Monsieur l'Européen convaincu qui siège dans toutes les commissions possibles, Merci de fait passer la Suisse pour un Etat totalitaire parce que ses citoyens ne partagent pas les utopies du GSsA. Avec un tel "argument", M. Gross se disqualifie et ne mériterait en aucune cas de représenter notre Pays. Espérons que les électeurs de son canton saurons s'en souvenir au bon moment.
 
Gérald Vernez
Président CRDC