Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
samedi 11 janvier 2014

11.1.14
Source DDPS
Mesdames, Messieurs, chers Amis d'une politique de sécurité et de défense crédible,

Après une année 2013 positive pour la sécurité de notre Pays (claque mémorable au GSsA et à ses supporters, confirmation par le Parlement d'un budget futur de 5 Mia CHF et approbation de l'acquisition du Gripen), Merci encore à tous ceux qui se sont engagés sans compter.

Dès le mois d'octobre, tout ce que la Suisse compte comme rêveurs, antimilitaristes et comptables enragés pour lesquels la défense n'est qu'une vulgaire et inutile charge financière, s'est mise en tête de faire échouer le remplacement de nos vieux F5. Ils ont, conformément aux attentes (80'000 signatures ce n'est qu'environ 1% de la population) réussi à déposer un référendum contre la loi de financement pour le fond qui servira à financer le Gripen. En toute logique, le Conseil fédéral devrait maintenant fixer la votation au 18 mai prochain.

Lors de son assemblée générale du 8 novembre 2013, le CRDC a eu le grand plaisir de proposer à ses membres et sympathisants les exposés de 3 excellents experts qui nous ont donné 3 bonnes raisons pour soutenir cette acquisition:
  • Politique de sécurité: non le monde n'est pas sûr et nous sommes chaque fois surpris par la vitesse à laquelle se développent les crises et les guerres; parier sur l'acquisition d'un avion de combat uniquement lorsque la crise sera là est d'une indicible naïveté et irresponsabilité.
  • Technique: quoi qu'en disent ses détracteurs et concurrents (et attendons-nous même à ce qu'ils aillent jusqu'à soutenir les référendaires...!), le Gripen E n'a pas grand chose à envier à ses concurrents et le choix récent des Brésiliens pour cet appareil renforce notre confiance d'avoir fait le bon choix; ceux qui continuent à invoquer la mésaventure des Mirage il y a 50 ans font tout simplement preuve d'une malhonnêteté crasse.
  • Opérationnel: notre flotte de F/A-18 nous offre de très bonnes prestations, mais en cas d'engagement durable ou intensif (avec combat), ces 32 appareils sont dangereusement insuffisants; avec 22 appareils de plus, nous améliorerons la situation, sans toutefois nous trouver dans une situation de pléthore, loin s'en faut; comme le dit le Chef de l'armée, pour que nous puissions engager nos forces au sol, il faut d'abord maîtriser notre cybersécurité et notre espace aérien. Dont acte !
Pour les citoyens responsables qui veulent se donner la peine de comprendre ce qu'est une politique de sécurité et de défense digne de ce nom, l'acquisition du Gripen ne souffre pas le moindre doute. La charge des référendaires à coup d'arguments pseudo-techniques ne cache que très maladroitement leur indécrottable antimilitarisme.

En mai 2014, on ne votera pas pour un avion. Il s'agira de dire OUI à la sécurité, OUI à l'armée. Ne nous trompons pas de débat, car c'est bien de politique de sécurité que nous devrons à nouveau parler.

Il est l'heure déjà, chers membres et amis du CRDC de remonter au front et de convaincre nos concitoyens. Alors souhaitons à notre sécurité une bonne année 2014 et Merci par avance pour toute l'énergie que vous engagerez à nouveau.

Votre dévoué

Gérald Vernez
Président CRDC