Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
dimanche 9 février 2014

9.2.14
Des politiciens bourgeois ont aussi appelé le groupe suédois à ne pas intervenir pendant la campagne.

Le 8 février Le Matin titrait "Saab appelé à plus de retenue durant la campagne ". On apprend ainsi que le Département de la défense souhaite que le constructeur se tienne désormais clairement en retrait dans la campagne. Les Suisses doivent décider seuls. Des politiciens bourgeois ont également appelé le groupe suédois à ne pas prendre part au débat démocratique.
 
Si jusqu'ici un certain flou régnait encore à ce sujet, maintenant on sait à quoi s'en tenir. Cela fait donc un argument de moins pour les opposants au remplacement partiel de la flotte des Tiger !
 
Si du côté de Saab la situation est désormais limpide, en est-il de même du côté des opposants ? Quand on connaît les enjeux, on peut en douter. En effet, Dassault perd l'une après l'autre ses possibilités de vendre son avion ailleurs qu'en France (la France doit même désormais injecter 1 Mrd Euros pour assurer son développement) et l'Eurofighter est aussi en perte de vitesse. La Suisse, ensuite le Brésil, ... et d'autres pays s'intéressent aussi à ce Gripen, aussi bon que leur produit, moins cher à l'achat, moins cher à l'exploitation... Saab devient très gênant et un NON en Suisse servirait leurs intérêts. Il y a donc fort à parier qu'ils ne resteront pas les bras ballants et pourraient aider les opposants à savonner la planche ! D'ailleurs, sachant que les dès son jetés, pourquoi diable le Consortium Eurofighter continue-t-il de vanter les mérites de son appareil en Suisse et pourquoi Dassault a-t-il encore un "Bureau Rafale International" à Berne? Pour faire joli ? A suivre !
 
CRDC / VEG