Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
samedi 26 avril 2014

26.4.14
... la tension continue à monter:

  • Les troupes Ukrainiennes sont passées à l'attaque hier à Slaviansk. Rien à voir avec le faible détachement désarmé quelques jours plus tôt par la population. Cette fois c'était des troupes aguerries qui n'ont pas hésité à ouvrir le feu. Au moins 5 combattants pro-russes auraient été tués.
  • La France envoie des Rafale en Pologne et patrouille avec des AWACS depuis le 1er avril dans le ciel polonais et roumain.
  • En Mer Noire, la France compte 3 bâtiments de guerre, dont la frégate Dupleix et le Dupuy de Lôme, bâtiment de renseignement électronique.
  • 13 observateurs de l'OSCE (que préside la Suisse) ont été capturés par des séparatistes pro-russes.
  • Notre DFAE redoute une escalade de la violence, voire un conflit en Ukraine. Il a recommandé aux citoyens suisses de quitter «temporairement» certaines régions du pays, dont celles de Donetsk, Odessa, Kharkiv et Dnipropetrovsk.
  • Les USA envoient 150 militaires en Pologne et 450 dans les pays baltes et accusent la Russie d'avoir violé à plusieurs reprises l'espace aérien de l'Ukraine. De plus, Obama multiplie ses accusation de "discours de Guerre froid" à l'encontre de Poutine.
  • La Suède augmentera son budget militaire et le justifie par "le passé récent" (Opex360)  et le "développement profondément préoccupant à l'intérieur et autour de l'Ukraine".
  • La Russie et l'Ukraine ne cessent de multiplier les postures et déclarations guerrières.
Nous posons encore une fois la question: est-ce le moment de désarmer et donc de renoncer à maintenir notre aviation militaire à un niveau lui permettant de remplir sa mission de défense aérienne (et pas que de la police de l'air) ? Certainement pas !
 
Dans ce contexte, nous vous encourageons à "entendre" Mme Gavilanes, secrétaire romande du GSsA exposer ses arguments sur Léman Bleu. Crochez votre ceinture, vous allez assister à un monument ahurissant d'incompétence. Quand on en est là, ... ON SE TAIT ! Au moins les Suisses savent à qui ils ont à faire ...! Prétendre comme le font les référendaires que le continent européen est exempt de tout risque de guerre et qu'un discours qui prend en compte les événements en Ukraine n'est qu'un vulgaire amalgame hors sujet démontre (encore une fois) que le dogme antimilitariste passe avant tout. Si on était en période de conflit, l'aveuglement qui frappe la Gauche commencerait à sortir du domaine de la bêtise et à flirter dangereusement avec celui de la trahison.

 
CRDC / VEG