Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
dimanche 27 avril 2014

27.4.14
ImageLes dossiers internationaux économiques, financiers et de surveillance des données informatiques et des communications le montrent depuis plusieurs décennies que les pays n'ont pas d'amis. La Suisse, aussi merveilleuse soit-elle ... ne fait pas exception ! En vérité il n’existe entre pays que des alliances de circonstances, de la tactique, des calculs, liés aux différents intérêts des Etats et de leur population. Que ça nous plaise ou non, il est clair que le monde n'a pas changé depuis des siècles ou des millénaires: les relations entre Etats sont basées avant tout sur des rapports de force.
 
Un pays qui sait se montrer ferme sera respecté, tandis qu’un autre, qui n’aura pas la même volonté ou pas les même moyens,  se fera marcher dessus ; certes peut-être plus diplomatiquement et avec plus de formes (pour sauver les apparences) que plus loin dans l'histoire de l’humanité, mais sera piétiné quand même. Dans ce contexte, il faut savoir ce qu'on veut et faire en sorte de pouvoir le réaliser. En cas de crise notamment, on ne peut pas compter sur les autres, des soi-disant  « amis » ou des partenaires, car ils vont bien entendu privilégier (et c’est normal !) leurs propres intérêts et la sécurité de leurs citoyens plutôt que les nôtres.

Ne confions donc pas notre bien-être à d'autres Etat ou organismes car ils ne nous fourniront pas ce dont nous aurons besoin le jour où nous serons menacés, puisqu’eux aussi seront menacés. Continuons plutôt à avoir les moyens d'assurer notre sécurité nous-mêmes, sur terre comme dans les airs. Si un nouvel avion de combat est nécessaire pour renouveler et moderniser notre aviation, achetons-le! Nous avons la chance d’en avoir les moyens, contrairement à d’autres Etats dans le monde qui subissent des pays « amis » et continueront malheureusement à les subir.
 
Jean-Pierre Schaller
CRDC