Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
samedi 5 avril 2014

5.4.14
Sans grande surprise, les 413 délégués de l'UDC réunis ce jour à Näfels (GL) ont décidé à l'unanimité de recommander le OUI au Gripen le 18 mai prochain. Pour les personnes présentes, il est évident que le référendum emmené par le GSsA et la Gauche n'a qu'un objectif: poursuivre les tentatives de liquidation de l'armée, le tout derrière un bon relent antipatriotique.

A côté du Conseiller fédéral Maurer se tenait le Conseiller aux Etats UDC schwytzois Alex Kuprecht,président de la commission de politique de sécurité dudit Conseil. Pour Kuprecht, l'acquisition des Gripen garantira la disponibilité minimale dont nous avons besoin pour les situations extraordinaires. Il a relevé le fait que la Suisse a négligé sa sécurité ces dernières années et que de nouvelles reculades seraient irresponsables. Un Oui au Gripen signifierait par ailleurs un Oui à une défense indépendante de toute alliance.
 
Les orateurs ont aussi répété sur tous les tons, que l'acquisition du Gripen se fera dans le cadre du budget ordinaire de l'armée et n'entraînera ainsi aucune coupe dans un autre domaine.
 
Les arguments des référendaires présentés par la Conseillère nationale socialiste Barbara Gysi n'ont eu aucun écho. Sans surprise, Mme Gysi a répété le crédo éculé du GSsA que la Suisse n'aurait nullement besoin de jet de combat, que les F/A-18 suffisent amplement pour la police aérienne, que cet achat est du luxe et que nous ne pouvons pas nous permettre un luxe a 10 milliards.
 
CRDC / VEG