Vos dons sont les bienvenus !
CH20 0076 7000 T031 3088 3
dimanche 4 janvier 2015

4.1.15
L'incertitude est le pire de tous les maux jusqu'au moment où la réalité vient nous faire regretter l'incertitude. Le retrait des explosifs des Omi (les objets minés) est achevé. Hourra ! Une belle victoire, dont on dira dans 10 ans qu'elle fut une belle bêtise ? Car si  il   a un mot qui plus que jamais caractérise notre monde, c'est l'INCERTITUDE. Comment souhaiter la bonne année aux Suisses dans ces circonstances ?

Et dire que pendant la campagne pour le Gripen, les milieux référendaires et les habituels naïfs bobos de gauche nous promettaient au moins 50 ans de paix ! 
 
Et dire que la liquidation de Khadafi en 2011 a été accueillie comme une formidable avancée pour notre sécurité. A la vue du désastre libyen sur les décombres du "merveilleux printemps arabe" qui devait sonner le glas des "vilains dictateurs", on mesure la stupidité des actes et l'absence de vision stratégique de ces pays qui se qualifient de "puissants". Et dire qu'en voulant imposer leurs vues au monde, ils ne font bien souvent que jeter de l'huile sur le feu qu'ils ont eux-mêmes allumé. Sans compter qu'ils auraient pas mal à faire chez eux avant ...!
 
Et dire qu'Assad, cent fois menacé alors qu'on l'accusait de franchir "la ligne rouge", doit être aujourd'hui aidé par les bien-pensants occidentaux qui voulaient sa peau. Et dire que ce revirement spectaculaire découle de la menace de califat islamiste qui se nourrit des ruines de la doctrine Bush & Co qui a fait de l'Irak une tragédie durable, après une guerre injustifiable basée sur des preuves inexistantes. Et autre retour de bâton, les dizaines de milliers des gens qui convergent vers l'Europe pour sauver leur peau, souvent au péril de celle-ci.
 
Et dire que c'est parce que l'on a voulu acculer la Russie avec une politique de "containment" militaire et économique que l'on se retrouve désormais avec une vraie guerre, bien classique avec chars de combat et artillerie à 2 heures d'avion de chez nous.
 
Et dire que certains menacent la Corée du Nord de toutes les rétorsions possibles pour avoir soi-disant attaqué Sony (comme chacun le sait cette compagnie a le droit de mettre en scène l'assassinat d'un dirigeant qui leur déplaît sans aucun risque de sanction) et alors même que les "preuves" s'avèrent chaque jour plus minces. Et dire que ceux qui menacent Kim Jong-un sont ces mêmes donneurs de leçon pour lesquels la torture et les cyberattaques sont des méthodes banales qu'ils s'autorisent quotidiennement tout en dénonçant leur emploi par d'autres.
 
Et on ne parlera pas des inquiétudes économiques de l'Europe qui continue de dépenser de l'argent qu'elle n'a pas, de l'environnement qui souffre, de la population mondiale qui explose, ...

Où cela va-t-il finir ? Nous n'en savons rien. Mais c'est notre responsabilité de travailler dur pour réduire les incertitudes qui nous entourent et au besoin être prêts à nous défendre si elles devaient devenir réalité. Et faisons-le "à la suisse", de manière juste et impartiale. Soyez assurés que le CRDC s'engagera à nouveau pour cela en 2015.
 
VEG