dimanche 16 décembre 2012

L’obligation de servir, une réalité incontournable pour la Suisse

Une milice volontaire n’a rassemblé en Allemagne après l’abandon de la conscription obligatoire que 14% des jeunes allemands (service militaire et service civil). Ce % ramené à l’échelle suisse signifierait 4’900 personnes par année soit 5 fois moins qu’aujourd’hui. Toujours en Allemagne, seul 0,5% des effectifs potentiels ont été recrutés pour le service civil volontaire ! Le volontariat est à l’armée ce que la carie est à une dentition saine…